Imperial Cleaning

Rencontre sur Gratuit Porno Sexe

Ninja Urbain 71

Blanc de Hotot

Lapin bélier géant français

Arz 56 , île aux moines 56 , île aux moines l'archipel des Sept-Iles , Ouessant 29 , Houat 56 , Hoëdic Le lapin de garenne est en fait un lapin européen, Oryctolagus cuniculus. Il est assez petit, il se rapproche plus de la taille des lapins de compagnie hybrides que de celle des lapins de ferme. Il pèse de 1. Sa fourrure est caractéristique: Il a une tache rousse sur le dos. Seules quelques caractéristiques esthétiques ont été modifiées au fil des siècles pour créer diverses races domestiques ; le nombre de dents ou le fonctionnement du système digestif restent les mêmes.

Son espérance de vie est estimée à 8 à 10 ans mais ne dépasse généralement pas 2 à 3 ans du fait des maladies, des prédateurs et de la chasse. Sur le territoire observé par R. Lockley 2 l'âge moyen constaté était de 19 mois. Le lapin de garenne est sédentaire, son territoire restera le même tout au long de sa vie. Le Roi ou mâle dominant utilise ses glandes anales pour marquer le territoire. Il patrouille régulièrement dans tout le territoire pour corriger et perfectionner son marquage.

Plus il a de rivaux, plus il doit patrouiller. Les mâles dominants utilisent aussi un autre type de balisage appelé grattis. Ils creusent de petits trous de 5 à 6 cm de profondeur et déposent des crottes tout autour. Ces marquages participent à la fertilisation du sol grâce à l'azote contenu dans les crottes. Les lapins utilisent aussi un marquage plus subtil. Ils ont une glande sous le menton qui leur permet de déposer leur odeur en frottant leur menton.

Les dominants, en particulier, frottent régulièrement leur menton sur tous les individus. De cette manière, tous les lapins du groupe portent la même odeur et sont facilement identifiables. La garenne est constituée de plusieurs terriers interconnectés. Ces terriers sont souvent reliés par un réseau complexe de galeries. La majeure partie, sinon la totalité, du travail de creusage est assuré par les lapines. Une femelle peut creuser une ou deux heures de suite avec acharnement alors que les mâles font souvent preuve de dilettantisme dans ce domaine.

Au mieux les mâles creusent quelques minutes, souvent juste en surface. Leurs gestes ressemblent plus à un moyen de se défouler qu'à une réelle intention de creuser. Ils préfèrent assurer les travaux de déblaiement en repoussant la terre vers l'extérieur et en la tassant avec leur pattes antérieures.

Ces nurseries, appelées rabouillères, mesurent au maximum 2 m et peuvent ensuite être reliées au reste du terrier lorsque les lapereaux 4 sont en âge de rejoindre le groupe. Les terriers sont creusés dans des talus, le sol doit être sec, meuble, profond, bien drainé et sablonneux.

Leurs terrains de prédilection sont les ronciers, les haies, les landes, garrigues, les bordures de terres cultivées ou de forêts et les zones côtières. Ils peuvent aussi vivre en zone montagneuse au-dessous de à m d'altitude.

Les autres sont des trous verticaux dans lesquels un seul lapin peut pénétrer. Dans certains cas les lapines tassent bien la terre, pour éviter de laisser un monticule de terre trop visible, puis le recouvrent de débris végétaux.

Les lapins maintiennent une propreté parfaite dans leur terrier. Ils choisissent alors la nourriture la plus riche en protéines et la plus appétissante.

Or les herbes sont composées en grande partie de fibres indigestibles. Ce sont elles qui actionnent le système digestif et produisent les crottes dures. Les autres débris végétaux plus petits et plus riches passent par le caecum et produisent des caecotrophes.

Le lapin produit donc la majorité de ses crottes dures et de l'urine juste après son repas. Lors de nos observations en bord de mer nous avons pu constater que les lapins appréciaient de creuser leurs terriers sur les côtes protégées du vent, si possible avec vue sur la mer. Par beau temps les lapins se reposent dans des gîtes, sortes de nids cachés par des hautes herbes. Chaque terrier est occupé par un groupe familial de 3 à 10 lapins en moyenne, mais ce chiffre peut monter à Il a aussi une attitude respectueuse envers sa Reine.

Si elle n'est pas disposée à s'accoupler, il ne la harcèle pas ; galanterie qu'il oublie vite au contact de femelles inférieures. Ils jouent, dorment ensemble et se toilettent. Le mâle accepte parfaitement la présence des jeunes dans le terrier. De fin juillet à fin octobre, pendant la période neutre 6 , les jeunes dorment blottis contre leurs parents.

On peut parler de vie de famille dans le terrier. Autant la vie en dehors du terrier peut être violente et stressante, autant la vie sous terre semble paisible et agréable voire ennuyeuse pour l'observateur. Les jeunes mâles tentent de prendre la place de mâles plus âgés et mieux placés dans la hiérarchie.

Une femelle reste généralement toute sa vie dans la garenne où elle a été élevée, alors que certains mâles peuvent rejoindre un autre groupe de lapins. Ces groupes familiaux cohabitent à distance respectable afin d'éviter les conflits la distance entre chaque groupe est évaluée à m.

L'ensemble de ces groupes familiaux forme un groupe d'une centaine de lapins. En dehors de la cellule familiale, les relations sociales sont nombreuses. Au contraire, les mâles peuvent difficilement vivre ensemble s'ils sont adultes et se tolèrent très peu de février à août, même sur un grand territoire. Tous les lapins du groupe savent qui sont les mâles, qui sont les femelles, qui sont les anciens ou les jeunes, qui sont les dominants, seconds, ex-dominants ou vassaux.

La garenne est gouvernée par un couple dominant, le Roi et la Reine qui forment un couple relativement uni bien que le Roi ne soit pas monogame. En période de reproduction il féconde le plus de femelles possible. Le Roi occupe ses journées en marquant son territoire, en paradant pour montrer sa suprématie et en se battant avec ses jeunes rivaux.

Plus le territoire à contrôler est grand, plus le Roi est sous pression et manque de temps pour surveiller tous ses rivaux et tout le territoire. La Reine est souvent la femelle la plus âgée. A partir du moment où les femelles inférieures ne pénètrent pas sur son territoire, elle les ignore ou les supporte. Coucou tout le monde. Je cherche un dominateur. Je suis une jeune femme qui a soif de liberté et de sexe. Je ne veux pas de relation amoureuse, mais je veux du sexe.

Je vis seule dans un petit appart à Le Mans et ces derniers temps, je me. Je suis une belle et sexy quadragénaire qui habite à Le Mans.

Je suis mariée, mais pas du tout satisfaite sexuellement. Bonjour à toutes et à tous. Hello les chauds lapins de Le Mans. Je suis heureuse avec. Hello tout le monde. Et enfin, il peut montrer son mécontentement avec un grognement sonore [ 25 ]. Celui-ci est un bruit très sourd que les lapins caractériels peuvent émettre lorsqu'ils sont dérangés par quelque chose de leur entourage et ce qui les énerve.

Le lapin a d'autres moyens d'émettre des sons. Ainsi, il grince parfois des dents lorsqu'il souffre mais aussi paradoxalement lors d'un plaisir particulier lors des caresses par exemple , et peut frapper ses pattes arrière sur le sol, quand il est particulièrement excité et se sent en danger ou est énervé [ 25 ].

Le lapin effectue sa toilette en mouillant ses pattes antérieures avec sa salive, puis en se frottant le tour des yeux, les oreilles, le dessus de la queue puis les pattes arrière.

Cette opération lui prend plusieurs minutes par jour. Durant sa toilette, le lapin ingère une grande quantité de poils, notamment en période de mue. Ces poils peuvent former des bouchons appelés trichobézoards qui conduisent parfois à des occlusions intestinales [ 45 ].

Les lapins sont sujets à diverses maladies liées à des bactéries. Ce sont, par exemple, des troubles respiratoires comme ceux causés par le coryza , infection polymicrobienne des voies respiratoires qui se traduit par un écoulement nasal. La pasteurellose , causée par Pasteurella multocida est plus grave pour l'animal. Elle provoque une septicémie et une pneumonie purulente, et cause généralement la mort au bout de quelques jours [ 46 ]. Les troubles de l'appareil digestif sont également courants, c'est notamment le cas des entérites liées à des colibacilloses, qui se caractérisent principalement par des diarrhées et une forte mortalité [ 47 ].

D'autres maladies plus rares de l'appareil digestif peuvent toucher le lapin comme la salmonellose ou la klebsiellose. Les staphylococcoses, liées notamment à Staphylococcus aureus et provoquant des abcès sous cutanés ou des mammites posent également de gros problèmes dans les élevages. Une maladie nouvelle causant une forte mortalité se développe dans les élevages: Elle provoque un ballonnement abdominal et une diarrhée aqueuse, généralement fatale [ 49 ].

La spirochétose cause, elle, des ulcères sur la peau. Le lapin est rarement touché par la tuberculose ou la paratuberculose. Les virus causent de plus gros problèmes pour les éleveurs qui ne s'en prémunissent pas.

En effet, ils sont très contagieux et peuvent provoquer rapidement la mort d'un très grand nombre d'animaux. Elle est très contagieuse et engendre une inflammation des yeux, des paupières et du nez ainsi qu'un gonflement de la tête.

Elle se termine par la mort au bout de 5 à 12 jours. C'est une maladie réputée légalement contagieuse qui doit donc être signalée en mairie lorsqu'un cas est diagnostiqué [ 51 ]. Plus récemment, un autre virus a fait son apparition et ravage les populations sauvages qui ne sont pas vaccinées: Cette maladie, découverte en Chine en puis rapidement étendue au reste du monde, est, elle-aussi, très contagieuse.

Elle provoque la mort des animaux atteints avant même que des symptômes aient pu être identifiés. L' autopsie révèle généralement des hémorragies au niveau des poumons. La vaccination est obligatoire pour se prémunir de ce virus [ 52 ]. Les principaux troubles causés par des parasites chez le lapin sont les coccidioses. Elles touchent principalement les jeunes après le sevrage et sont causées par diverses espèces de protozoaires du genre Eimeria.

D'autres maladies sont causées par des protozoaires comme la lambliose , la cryptosporidiose et la toxoplasmose ou encore par des champignons microscopiques comme l' encéphalitozoonose. Les vers sont quant à eux peu fréquents chez les lapins domestiques car les bonnes conditions d'hygiène empêchent leur développement. Le lapin domestique est également sujet à certains parasites extérieurs causant par exemple des maladies de peau. C'est le cas de la gale des oreilles et de la gale du corps et de la tête.

Un peu moins fréquemment, on rencontre des cas de teignes , de mycoses surtout aux pattes de pododermatites aux coussinets et talons , de cheyletiellose ou pseudo-galle ou de candidose. Des insectes tels que les puces ou les myiases peuvent également causer des troubles, ces dernières étant causées par les larves de certaines mouches ou taon [ 54 ].

D'autres troubles d'origines diverses, parfois liés à la captivité, sont observés chez les lapins. La malocclusion dentaire se caractérise par une pousse anormale des dents, empêchant l'animal de s'alimenter convenablement. Les lapins peuvent aussi souffrir de maux de pattes et d'escarres plantaires, causés par exemple par des grillages au sol trop fins ou trop humides. Le toilettage du lapin peut conduire à des occlusions intestinales liées à l'ingestion de poils qui forment des pelotes [ 55 ].

Le lapin peut être empoisonné par le biais de produits chimiques, de médicaments humains ou de plantes et de légumes toxiques pour cet animal.

Les troubles causés vont d'un simple affaiblissement à la mort de l'animal, en passant par divers problèmes digestifs [ 56 ]. Le premier prédateur du lapin domestique est bien entendu l' Homme qui l'élève principalement pour se nourrir. Bien que la captivité protège en théorie les lapins domestiques des agressions extérieures, ces animaux sont aussi des proies attractives pour de nombreux carnivores chats , chiens , renards , fouines Certaines espèces sont ainsi particulièrement astucieuses pour trouver les failles et entrer dans les clapiers ou dans les enclos, n'hésitant pas à creuser des tunnels par dessous, où le lapin est alors une proie facile.

Élevées à l'extérieur, les lapines domestiques retrouvent parfois le comportement du lapin de garenne et creusent un terrier pour protéger leur progéniture [ 57 ]. Un lapin peut mourir de peur et, sans un abri sûr où se réfugier, il peut trépasser à la seule vue du prédateur [ 58 ]. Le lapin domestique est issu du lapin européen Oryctolagus cuniculus , animal originaire d' Europe occidentale.

C'est le seul animal d'élevage originaire d'Europe [ 59 ]. Autrefois très abondant en Espagne , c'est là qu'il est rencontré pour la première fois par les Romains , qui sont initiés par les Ibères à la consommation de laurices.

Des leporaria , ancêtres des garennes médiévales, sont alors créés pour garder des lapins à disposition, faciles à chasser, dans de grands espaces clos [ 60 ]. C'est Varron av. C'est vraisemblablement pour obtenir des laurices plus aisément que les moines ont les premiers eut l'idée de placer les lapines dans des cages [ 62 ]. Le lapin est généralement élevé pour sa chair , mais aussi pour sa fourrure , sa peau ou ses poils. Plus récemment, il est devenu un animal de compagnie de plus en plus apprécié, et s'est également révélé comme animal de laboratoire.

Parfois, les lapins sont même éduqués pour participer à des concours sportifs [ 23 ]. Les modes d'élevage sont également variés. Les élevages familiaux traditionnels sont majoritaires en nombre et souvent tournés vers l'autoconsommation, l'élevage est donc peu intensif et souvent de taille modeste.

Les élevages rationnels de grande taille élèvent les lapins dans des cages au plancher grillagé, pratiquent la conduite en bande et l' insémination artificielle , et ont un cycle de production court qui leur permet d'être très productifs. L' alimentation humaine constitue la première utilisation du lapin. Les ossements découverts sur des sites d'habitat indiquent que le lapin était la principale source d'alimentation carnée en Provence aux alentours du VIII e et du VII e millénaire av.

L'importance du lapin dans l'alimentation a fortement régressé au cours du mésolithique , puis au bronze moyen et à l' âge du fer au point de presque disparaître [ 64 ]. L'intérêt pour la production de viande de lapin est surtout né avec la consommation des laurices à compter de l' époque romaine. Plus tard, le lapin s'est révélé une bonne solution pour obtenir de la viande à disposition des habitants des villes sans nécessiter de surfaces cultivables lors de la révolution industrielle.

Par ailleurs, elle est bien pourvue en minéraux mais pas en sodium , et apporte des oméga-3 [ 65 ]. La consommation de viande de lapin est limitée à quelques pays tels que la France et ses pays limitrophes, notamment la Belgique , l' Espagne et l' Italie , mais aussi la Chine où cette production s'est beaucoup développée sans que l'on sache comment elle y a été introduite.

Dans la plupart des autres pays, il n'existe pas de culture quant à la préparation de cette viande en cuisine [ 68 ]. Cette consommation concerne principalement une population assez âgée. Le lapin est surtout acheté en grande surface sous forme de lapin entier.

Des marchands passent chez les particuliers pour collecter les peaux qui seront ensuite tannées pour produire un cuir assez souple, ou utilisées par la chapellerie pour faire du feutre. Les peaux argentées des lapins riches et les peaux à poil long des lapins angoras sont particulièrement appréciées. La fourrure des lapins angoras n'est plus du tout utilisée aujourd'hui, et on ne récolte plus que ses poils [ 62 ]. Dans les années , la valorisation des peaux constitue encore le bénéfice des abattoirs.

Les peaux ont alors deux utilisations. Le cuir est quant à lui utilisé pour fabriquer de la colle ou de l'engrais.

Autrement, c'est l'industrie de la pelleterie qui valorisent les peaux en les tannant et en faisant de la fourrure [ 70 ]. Aujourd'hui, les peaux ont perdu de leur importance, à l'exception de celles produites dans certains pays d'Europe de l'Est où les fourrures permettent la fabrication de vêtements chauds pour l'hiver rude, et au cas de pays d'Asie du Sud-Est, du Maroc et du Mexique qui voient se développer un petit artisanat autour des peaux de lapin [ 71 ].

La création d'une souche appelée Orylag par l' INRA a permis la production de cette fourrure à grande échelle et elle est aujourd'hui utilisée pour la confection de produits de luxe [ 72 ]. Le principal producteur est la Chine, malgré l'arrivée récente de cette production dans le pays. La chute des prix causée par le développement de l'élevage chinois a engendré une forte diminution des élevages ailleurs dans le monde.

Ces poils sont essentiellement transformés au Japon et en Italie, et les produits manufacturés sont écoulés sur les marchés japonais, allemand et américain [ 74 ]. Le lapin intéresse depuis bien longtemps les scientifiques comme modèle animal. Cet animal présente notamment les avantages d'être prolifique, de petite taille et de pouvoir être élevé dans des conditions bien maîtrisées, conditions indispensables pour en faire un animal de laboratoire.

Sa taille intermédiaire en fait un sujet idéal pour effectuer des manipulations trop délicates sur les souris et les rats [ 64 ]. Les trois races préférentiellement utilisées par les scientifiques sont le néo-zélandais , le hollandais et le bélier.

Du fait de sa bonne réponse immunologique, il peut permettre la production d'anticorps spécifiques. De plus, il est très sensible aux agents tératogènes et a une réponse proche de celle de l'homme. Il est utilisé pour divers tests dermatologiques [ 64 ]. Il est également utilisé actuellement dans les domaines cardiovasculaires, ostéo-articulaires et respiratoires, ainsi qu'en oncologie et diabétologie.

C'est un modèle approprié pour étudier l' hypertension et l' athérosclérose car son métabolisme lipidique est plus proche de l'homme que celui de la souris. L'étude des papillomavirus s'appuie souvent sur des observations sur les lapins. La lapine a également longtemps été utilisée comme diagnostic précoce de grossesse chez la femme.

En effet, les hormones particulières à la femme enceinte et présente dans ses urines des dérivés de la progestérone provoquent la reprise d'activité de l'ovaire de la lapine qui se les voit injecter par intraveineuse [ 76 ].

Un lapin a été pour la première fois cloné à partir de cellules adultes en , performance réitérée à plusieurs reprises.

Les diverses mutations que l'on rencontre chez certaines souches offrent des opportunités pour réaliser des études génétiques. Par ailleurs, on considère généralement que le lapin est plus représentatif des mammifères que la souris pour étudier le développement embryonnaire précoce, et notamment la période d'activation transcriptionnelle du génome et la gastrulation.

La transgénèse a permis la production de molécules pharmaceutiques complexes dans le lait de lapin. Cet animal, par sa taille intermédiaire, permet la production de protéines recombinantes en quantité raisonnable et à faible coût [ 64 ]. Enfin, sa domestication tardive en fait une espèce idéale pour étudier le processus de domestication et les processus génétiques associés [ 77 ].

Dans le monde, ce sont environ 1,5 million de lapins qui sont utilisés comme animaux de laboratoire en , ce qui reste une valeur modeste en comparaison de ceux d'autres animaux utilisés pour les mêmes fins. On peut d'ailleurs noter qu'aux États-Unis, un élevage à vocation commerciale sur quatre est destiné à la production de lapins pour des laboratoires. Le Japon , et dans une moindre mesure les autres pays d'Europe de l'Ouest, le Canada ainsi que la Chine et la Corée du Sud utilisent également des lapins comme modèles d'expérimentations.

L'opinion publique n'approuve pas toujours ces expérimentations, et des mouvements se développent pour s'y opposer au Royaume-Uni et aux États-Unis, comme le Human against rabbit exploitation HARE [ 78 ]. Le lapin est un animal de compagnie depuis déjà plusieurs siècles. Ainsi, dès la Renaissance , ils sont employés dans ce rôle.

C'est un animal facile à apprivoiser et les divers coloris que peut prendre sa robe attirent déjà la curiosité à l'époque [ 62 ]. Le lapin est un animal de compagnie de plus en plus commun, notamment avec le développement des races naines.

Si n'importe quel lapin domestique peut devenir un lapin de compagnie s'il est apprivoisé assez tôt, les races naines sont les plus courantes dans les foyers [ 9 ].

L'élevage du lapin comme animal de compagnie a diverses conséquences sur les pratiques d'élevage. Ainsi, il n'est pas rare de stériliser les lapins domestiques, pour diminuer leur agressivité ou éviter les portées trop nombreuses que procurerait un couple [ 79 ].

Le lapin possède différentes qualités qui lui valent ce succès. En effet, il est facile à apprivoiser et devient très affectueux si l'on s'en occupe correctement. Contrairement aux idées reçues, les lapins ont besoin d'espace pour s'épanouir et lui éviter des problèmes de comportement, une petite cage ne leur suffit pas sans des sorties quotidiennes dans la maison [ 80 ].

Certaines personnes possédant un lapin de compagnie laissent leur lapin en totale liberté, car il est possible d'apprendre au lapin d'aller à la litière pour y faire ses besoins. Le développement du lapin comme animal de compagnie peut engendrer un refus de consommation de la part de certaines personnes, et a donc un impact négatif sur la consommation de viande de lapin, et par là sur la production de viande [ 81 ].

On peut noter que certaines races ou certaines couleurs de robe ont été spécifiquement sélectionnées pour de telles manifestations. Les standards très stricts que doivent respecter les animaux pour justifier de leur appartenance à la race qu'ils représentent contribuent à la sélection des animaux sur des critères physiques plus que sur des performances zootechniques. Il n'y a pas de véritable pedigree pour les lapins de race. Les concours sont donc ouverts à tous les animaux, mais la notation des juges sur les standards de la race permet de donner l'avantage aux animaux de race pure.

Les éleveurs se regroupent dans des clubs locaux, parfois voués à une race en particulier. Les expositions avicoles, auxquels les lapins participent, sont aujourd'hui courantes en Europe occidentale et en Amérique du Nord. En France, c'est la Fédération française de cuniculiculture qui parraine ces expositions, rassemble les éleveurs et intervient dans la sélection et la sauvegarde des diverses races [ 83 ].

Si la production de viande n'est pas la préoccupation principale de ces éleveurs, elle accompagne irrémédiablement cette activité du fait de l'abattage des lapins non retenus comme reproducteurs pour la consommation personnelle ou pour la vente.

Ces éleveurs de loisir représentent par ailleurs un marché important par le biais des diverses revues qui leur sont destinées et les divers concours et foires organisés pour les rassembler. Enfin, les éleveurs de loisir permettent la sauvegarde de nombreuses races de lapins, et donc d'une vaste variabilité génétique gage des progrès futurs de la sélection , tandis que les élevages de rente n'utilisent que quelques races [ 84 ].

On estime en que 1 à 1,5 million d'éleveurs sont concernés par cette activité dans le monde. Il est également implanté avec des effectifs moindres au Royaume-Uni et au Canada [ 84 ]. Les concours de saut d'obstacles pour lapins sont apparus en Suède dans les années , avant de se développer à l'ensemble de la Scandinavie , puis à l' Allemagne , au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Les premières règles étaient très inspirées des compétitions de saut d'obstacles pour chevaux, mais des règles plus adaptées ont par la suite été conçues au fur et à mesure du développement de ce loisir.

Menu de navigation

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.