Imperial Cleaning

État islamique (organisation)

Peut-on arrêter la progression de l'État islamique en Irak et au Levant?

Menu de navigation


Il déclare à ce dernier dans un enregistrement: Le cheikh Oussama c'est-à-dire: Oussama ben Laden , ancien chef d'Al-Qaïda avait rassemblé tous les moudjahidines avec une seule parole, mais vous les avez divisés et déchirés.

Le 29 juin , premier jour du ramadan , l'État islamique en Irak et au Levant annonce l'établissement d'un califat sur les territoires syriens et irakiens qu'il contrôle. L'EI se revendique comme le successeur des précédents califats, le dernier calife , Abdülmecid II , ayant été déposé en lorsque la Grande assemblée nationale de Turquie abolit le Califat [ 65 ]. Par cette proclamation l'EI tient à montrer sa puissance et menace le pouvoir d'Al-Qaïda sur les mouvements armés djihadistes salafistes.

Dans un communiqué, l'EI ordonne à Al-Qaïda et aux groupes armés islamistes de se soumettre à son autorité [ 65 ]. Le 8 août , les États-Unis interviennent à nouveau en Irak en engageant leurs forces aériennes contre l'EI dans le Kurdistan irakien [ 70 ].

La nuit du 22 au 23 septembre, soit quelques semaines après les premières frappes en Irak, les forces aériennes américaines , de l' Arabie saoudite , de la Jordanie des Émirats arabes unis , du Qatar et de Bahreïn commencent en urgence une campagne de bombardements contre l'État islamique en Syrie [ 71 ]. Par la suite, la Russie a dit vouloir monter une coalition contre Daech. Toutefois les États parties prenantes ont des intérêts divergents, notamment sur des points politiques tel que le départ de Bachar al-Assad.

À la suite des attentats de Paris du 13 novembre mais aussi de Beyrouth et d'autres, le Conseil de sécurité de l'ONU adopte à l'unanimité le 20 novembre une résolution proposée par la France dans laquelle il appelle tous les États qui le peuvent à lutter contre Daech EIIL.

Dès , l'État islamique EI ou Daesh appelle tous les autres mouvements djihadistes à lui prêter allégeance. L'EIIL fait aussi de la grande ville de Mossoul , à l'est de l'Irak, une sorte de capitale religieuse et intellectuelle [réf.

Cet espace ressemble davantage à la représentation qu'en fait le journal Le Monde [ note 2 ]: Pour contrer les offensives kurdes et les bombardements occidentaux, les djihadistes de l'État islamique se redéploient périodiquement. Ils laissent la gestion administrative et policière des villes et villages conquis à des personnalités locales sunnites et à des administrateurs civils formés et compétents.

Leurs camps d'entraînement se déplacent sans cesse. Ils ont aussi évacué et éparpillé les dépôts d'armes de certaines de leurs bases militaires, notamment de la province d' Idleb nord-ouest de la Syrie , selon l' OSDH [ 75 ]. Se déplaçant par petits groupes d'un front vers un autre, selon les besoins, les combattants de Front islamique sont ainsi difficiles à repérer et à cibler. L'État islamique cesse son expansion en Irak et en Syrie pour connaître une phase de recul à partir de l'année À la fin de l'été , l'emprise de l'organisation djihadiste ne se limiterait essentiellement plus qu'aux zones désertiques situées à la frontière irako-syrienne gouvernorat syrien de Deir ez-Zor et province irakienne d'Al-Anbar , ainsi que quelques poches disparates: Le mardi 17 octobre , Raqqa, l'ancienne capitale proclamée de l'organisation est reprise par les forces démocratiques syriennes arabo-kurdes ne laissant plus à Daech que quelques poches à Deir ez-Zor ou Boukamal [ 80 ].

Deir ez-Zor est entièrement reconquise par l'armée syrienne, appuyée par l'aviation russe, le 2 novembre [ 81 ]. Jusqu'en , l'ambition de l'État islamique d'Irak provoque toutefois des tensions et des affrontements avec d'autres groupes armés rebelles comme les Brigades de la révolution de , Ansar al-Sunnah, ou l' Armée islamique en Irak [ 84 ].

En , plusieurs dirigeants de l'Armée islamique se seraient même alliés avec le Pentagone , pour contrer l'influence de l'État islamique d'Irak [ 86 ]. Mais ce sont surtout les Sahwa , des milices sunnites formées fin , constituées en grande partie d'anciens insurgés et financées par les États-Unis et l' Arabie saoudite , qui contribuent à marginaliser l'État islamique d'Irak et à instaurer à partir de une relative accalmie en Irak, surtout dans la province d'Al-Anbar qui était la région où l'insurrection sunnite était la plus forte et où les violences baissent le plus sensiblement [ 87 ] , [ 88 ] , [ 89 ].

Le 18 avril , Abou Omar al-Baghdadi émir de l' État islamique en Irak , est tué par les forces américaines et irakiennes, ainsi que Abou Hamza al-Mouhajer , ancien chef d' Al-Qaïda en Irak devenu ministre de la guerre de l'État islamique.

Le 16 mai , l'émir Abou Bakr al-Baghdadi al-Husseini al-Qurashi prend la tête de cette organisation [ 46 ] , [ 90 ]. Pour la période entre novembre et novembre , l'État islamique EIIL publiera le 31 mars , un rapport de pages sur ses opérations en Irak: À fin , la politique sectaire du premier ministre chiite Nouri al-Maliki provoque peu à peu l'insurrection de tribus sunnites d'Irak celles de la province d'Al-Anbar en premier [ 92 ].

L' État islamique en Irak et au Levant ainsi soutenu militairement par des tribus sunnites peut accroitre sa progression territoriale en direction des régions pétrolières et même de la capitale Bagdad. Bon nombre de sunnites, exaspérés par les exactions commises par l'armée irakienne, accueillent les djihadistes de l'EI en libérateurs [ 93 ].

Dès , l'État islamique s'empare de plusieurs zones stratégiques en Irak dont le fief sunnite symbolique et martyr de Falloujah [ 94 ] qui est conquis dès le 4 janvier.

Le 19 janvier, Abou Bakr al-Baghdadi appelle les insurgés à progresser au sud vers la capitale Bagdad et à avancer à l'est sur Mossoul [ 95 ]. Le 9 juin , Mossoul, ville de près de deux millions d'habitants est prise et contrôlée [ 96 ].

Dans la foulée, c'est ensuite la région de Kirkouk , riche en gisements pétroliers qui est directement menacée [ 97 ]. Selon le professeur de sciences politiques Aziz Jabr , cette progression rapide pourrait avoir été facilitée par l'infiltration de rebelles au sein des forces armées [ 98 ].

Les insurgés prennent également Al-Qa'im et son poste-frontière. Le 23, c'est Tall Afar qui tombe [ ] , [ ].

L'éventualité d'une partition à terme de l'Irak est alors évoquée. Massoud Barzani , président de la région autonome du Kurdistan irakien , envisage pour sa part de soumettre à référendum l'indépendance de la région [ ].

Le 17 mai , et au terme de plus d'une année d'affrontements, l'EI conquiert Ramadi à quelques centaines de kilomètres de Bagdad , malgré les bombardements aériens de la coalition anti-EI et la présence au sol de l'armée irakienne [ ]. En mai, toujours, l'EI consolide son emprise sur la frontière entre la Syrie et l'Irak [ ].

Le 12 novembre , les peshmergas kurdes lancent une offensive [ ] au nord de l'Irak et s'emparent de Sinjar , coupant ainsi la route reliant Mossoul au reste des territoires sous contrôle de l'EI. Le recul de l'EI sur le terrain militaire est confirmé le 28 décembre par la reprise de la ville de Ramadi , chef-lieu de la province d'Al-Anbar, par l'armée irakienne.

Cependant l'EI aurait encore, selon les experts, des armes et des caches dans les zones désertiques du pays [ ] , [ ]. Entre et , l'Etat Islamique connaît de lourdes pertes en Afghanistan, avec quatre responsables tués, dont Saad Arhabin, lors d'un raid aérien conjoint des forces afghanes et américaines le 26 août [ ].

De nombreux combattants d' al-Nosra et la plupart des djihadistes étrangers rallient rapidement le mouvement [ 46 ] qui s'implante dans le centre-est du pays, en particulier à Jerablus et Raqqa.

Un autre chef important, l'Irakien Chaker Wahiyib al-Fahdaoui combat également en Syrie, sa présence étant révélée en août après la publication d'une vidéo où il exécute à visage découvert trois chauffeurs routiers alaouites [ ]. En novembre , un combattant d' Ahrar al-Sham aurait été décapité par des djihadistes de l'EIIL qui l'auraient pris pour un chiite.

Le porte-parole du mouvement présentera ses excuses [ ]. L'année marque le début des conquêtes de l'État islamique en Syrie et sa rupture complète avec la rébellion syrienne. L'assassinat le 1 er janvier d'un commandant d' Ahrar al-Cham par des djihadistes de l' État islamique en Irak et au Levant déclenche deux jours plus tard un conflit général entre l'organisation djihadiste et les rebelles [ ] , [ ] , [ ] , [ ].

Dans l'ouest du gouvernorat d'Alep et le gouvernorat d'Idleb , les rebelles ont l'avantage: En revanche, l'État islamique prend l'ascendant dans le gouvernorat de Raqqa et l'est du gouvernorat d'Alep [ ]: Abou Mohammed al-Adnani , porte-parole de l'EIIL, appelle alors ses hommes à anéantir les rebelles et déclare à ces derniers: Le mouvement se considère désormais également en guerre contre le Conseil national syrien: Les combats entre l'EIIL et le rebelles se poursuivent ensuite dans l'est.

L'État islamique contrôle alors la totalité du gouvernorat de Deir ez-Zor , à l'exception de la partie ouest de la ville de Deir ez-Zor qui reste tenue par les forces loyalistes assiégées [ ]. En juillet en août, parallèlement aux combats à Deir ez-Zor, l'État islamique inflige également d'importants revers aux forces du régime syrien dans le centre du pays: Au terme de ces combats, le gouvernorat de Raqqa est alors entièrement contrôlé par l'État islamique [ ].

Le 16 septembre , l'État islamique passent ensuite à l'offensive contre les forces kurdes des YPG: Cependant la coalition internationale menée par les États-Unis lance ses premières frappes aériennes en Syrie dans la nuit du 22 au 23 septembre, après avoir débuté celles en Irak le 8 août [ ]. Le 26 janvier , les YPG reprennent le contrôle total de Kobané [ ] , [ ].

L'État islamique, qui commençait à bénéficier d'une réputation d'invincibilité, subit alors sa première grande défaite [ ]. En , l'État islamique commence à subir d'importants revers. Le 26 janvier, ses troupes se retirent de Kobané [ ].

Puis, dans le gouvernorat d'Hassaké , les Kurdes des YPG lancent le 21 février une offensive dans la région de Tall Hamis , à l'est de la ville d' Hassaké [ ] , à laquelle les djihadistes répondent deux jours plus tard par une autre offensive dans la région de Tall Tamer , à l'ouest d'Hassaké [ ]. L'État islamique est cependant battu sur les deux fronts: L'État islamique repart alors à l'attaque le 30 mai, en attaquant cette fois directement la ville d' Hassaké , contrôlée au sud par le régime syrien et au nord par les Kurdes [ ].

Les djihadistes lancent une succession d'assaut: L'intervention des Kurdes des YPG finit cependant par repousser définitivement les djihadistes hors des murs de la ville le 28 juillet [ ]. Pendant ce temps, les Kurdes progressent également dans le gouvernorat de Raqqa: Les Kurdes commencent ensuite à se rapprocher de Raqqa en s'emparant d' Aïn Issa le 23 juin [ ] et de Sarrine le 27 juillet [ ].

Enfin en octobre, les YPG et plusieurs groupes rebelles syriens se rassemblent au sein des Forces démocratiques syriennes [ ]. En difficulté contre les Kurdes en raison du soutien aérien apporté à ces derniers par la coalition , l'État islamique continue cependant de progresser sur d'autres fronts.

En avril, il apparaît dans la banlieue sud de Damas en prenant aux rebelles la majeure partie du quartier de Yarmouk , ce qui lui permet d'établir une poche aux abords de la capitale [ ]. Mais surtout, les djihadistes réalisent une vaste avancée face aux troupes du régime syrien dans le gouvernorat de Homs: En , les Forces démocratiques syriennes soutenues par la coalition continent de progresser contre l'État islamique.

Elles remportent en février une première victoire à Al-Chaddadeh , dans le gouvernorat d'Hassaké avant de concentrer leur forces dans l'est du gouvernorat d'Alep [ ]. Le 31 mai, les FDS franchissent l' Euphrate à Sarrine et Tichrine [ ] , encerclent la ville le Manbij le 10 juin [ ] et s'en emparent le 12 août [ ]. L' armée turque et l' Armée syrienne libre lancent alors une offensive depuis la Turquie , baptisée Bouclier de l'Euphrate: Le 4 septembre, l'État islamique perd son dernier village sur la frontière turque [ ].

Le 6 novembre, les FDS lancent ensuite une grande offensive visant à s'emparer de Raqqa , la plus importante ville contrôlée par l'État islamique en Syrie [ ]. Pendant ce temps la situation n'évolue guère sur les lignes de front entre le régime syrien et l'État islamique: En , l'État islamique s'effondre en Syrie.

Le 23 février , dans le gouvernorat d'Alep , l' armée turque et les rebelles de l' Armée syrienne libre commencent par reprendre al-Bab , après plus de deux mois de combats [ ]. De leur côté, les Forces démocratiques syriennes soutenues par la coalition continuent de progresser dans le gouvernorat de Raqqa: Le régime syrien passe également à l'offensive dans les régions désertiques de la Badiya avec le soutien de la Russie , du Hezbollah et des milices chiites irakiennes et afghanes parrainées par l' Iran: Après avoir été assiégée pendant plusieurs années, la ville de Deir ez-Zor est entièrement reconquise par le régime le 2 novembre [ ].

Les forces du régime syrien et les Forces démocratiques syriennes se livrent ensuite à une course de vitesse pour s'emparer du gouvernorat de Deir ez-Zor: Boukamal , la dernière ville d'importance tenue en Syrie par l'État islamique est prise le 19 novembre par le Hezbollah et l'armée syrienne [ ]. L'État islamique ne contrôle alors plus sur le territoire syrien que quelques petites poches dispersées [ ]. En Syrie, l'État islamique réapparaît le 9 octobre dans le nord gouvernorat de Hama: Puis le 9 décembre, les hommes de l'EI reprennent pied dans le gouvernorat d'Idleb pour la première fois depuis près de quatre ans [ ].

La poche formée par les forces de l'EI tombe cependant en février sous les attaques de l'armée syrienne d'une part et d' Hayat Tahrir al-Cham d'autre part [ ] , [ ].

Le 19 mai , l'État islamique perd une autre petite poche tenue depuis à Yarmouk , au sud de Damas [ ]. Les djihadistes acceptent d'abandonner Yarmouk au régime et sont en échange évacués vers l'Est [ ]. Ils forment une nouvelle poche dans le gouvernorat de Soueïda , d'où ils lancent des attaques contre les Druzes [ ]. Dans le sud-est du gouvernorat de Deraa , la poche tenue par l' Armée Khalid ibn al-Walid , affilié à l'EI, est également entièrement reprise le 2 août par l'armée syrienne, épaulées par d'ex-rebelles du Front du Sud [ ].

Les combats se poursuivent également dans le gouvernorat de Deir ez-Zor , où les djihadistes poursuivent leur attaques contre l'armée syrienne sur la rive ouest de l' Euphrate , tandis que les Forces démocratiques syriennes appuyées par la coalition peinent à s'emparer des derniers villages tenus par l'EI.

Le Mouvement pour le Califat et le Jihad, au Pakistan , se rallie à l'EI le 7 juillet , puis le bataillon al-Tawheed, en Afghanistan , en septembre et la Brigade de l'Islam dans le Khorosan, en Afghanistan [ ] , [ 7 ]. Le TTP appelle également les autres groupes djihadistes à mettre de côtés leurs rivalités et à s'unir [ ]. Ces groupes appellent aussi à la réconciliation entre l'État islamique et al-Qaïda [ ] , [ ] , [ 7 ].

En octobre , six chefs talibans font allégeance à l'État islamique, dont Abou Omar Maqbool, dit Shahidullah Shahid, porte-parole du TTP, qui est aussitôt destitué [ 7 ] , [ ]. Le 10 janvier , dix commandants talibans pakistanais et afghans annoncent ou renouvellent leur allégeance à l'EI [ ]. Début juillet , Hafez Saïd, chef de l'État islamique en Afghanistan et au Pakistan et Shahidullah Shahid, numéro deux, sont annoncés tués par des frappes de drone [ ] , [ ].

Mais Hafez Saïd est annoncé mort une deuxième fois par un tir de drone américain le 26 juillet [ ]. Le 14 juillet , le Pentagone annonce avoir tué le chef de l'organisation en Afghanistan, Abou Sayed, lors d'une frappe contre son QG dans la province de Kunar [ ].

Jamaah Ansharut Tauhid et son chef Abou Baker Ba'asyir en Indonésie , se rallient à l'EI en juillet , mais une partie du mouvement fait scission en réaction [ ] , [ 7 ]. Cette organisation a été fondée par Syaikh Abu Wardah Santoso, tué dans le département de Poso province du Sulawesi central le 18 juillet par les forces spéciales indonésiennes [ ].

L'EI commence à s'intéresser aux Philippines en , lorsqu'il se retrouve en difficulté au Moyen-Orient [ ]. Le leader et fondateur d'Ansar al-Khalfa, Mohammad Jaafar Maguid, 32 ans, est abattu le 5 janvier sur l'île de Mindanao [ ]. Plus de rebelles, 47 civils et soldats ont été tués entre mai et octobre dans les affrontements [ ]. En octobre , un des principaux chefs Al-Shabbaab , Abdiqadir Mumin, annonce prêter allégeance à l'État islamique [ ] , [ ].

Mais la scission est peu importante, Abdiqadir Mumin ne rallie qu'une cinquantaine ou une centaine de combattants et doit s'enfuir dans le Puntland , sous la pression des shebabs [ ] , [ ]. En , un certain nombre de Kényans rejoignent l'État islamique [ ]. Jund al-Khilafah en Égypte , se rallie à l'EI le 23 septembre [ ] , [ 7 ].

Ansar Bait al-Maqdis , le plus important groupe armé djihadiste égyptien , annonce son allégeance à l'État islamique le 10 novembre , et prend le nom de Wilayat Sinaï.

Le groupe est principalement implanté dans le Sinaï [ ]. Le 10 septembre , l' Armée de l'islam , à Gaza , annonce son allégeance à l'État islamique [ ]. Le 4 août , l'armée égyptienne annonce, jeudi, avoir mené des frappes durant lesquelles a été tué un homme qu'elle présente comme le chef de la branche de l'organisation État islamique dans la péninsule du Sinaï [ ].

En Libye , le groupe Majilis Choura Chabab al-Islam Conseil consultatif de la jeunesse islamique , actif à Derna , annonce apporter son soutien à l'EI en juin [ ]. Le 3 octobre , le Majilis Choura Chabab al-Islam , qui contrôle une partie de la ville de Derna , prête allégeance à l'État islamique [ 7 ]. Le 14 février , le groupe prend le contrôle d'une partie de la ville côtière de Syrte [ ] , [ ] , ville à l'est de Tripoli , où à la mi-mars des combats l'opposent à Fajr Libya [ ].

Fin mai , le groupe prend le contrôle de l'aéroport de Syrte [ ]. Début juin , l'ensemble de la ville de Syrte est sous contrôle. Mais après des combats en juin et juillet, l'État islamique est chassé de Derna par des groupes djihadistes rivaux [ ] , [ ].

Le 5 décembre , l'EI est finalement vaincue à Syrte après six mois de combats [ ]. Ce groupe perd rapidement son chef, Abdelmalek Gouri , tué par l'armée algérienne le 22 décembre [ ]. Son successeur, Abou Abdallah Othman al-Asimi, est tué à son tour le 19 mai [ ] , [ ]. Al-Mourabitoune se retrouve alors divisée en deux tendances, une centaine de combattants prêtent allégeance à l'EI [ ]. La première attaque revendiquée par Al-Sahraoui après son allégeance est commise le 1 er septembre à Markoye , à la frontière du Mali et du Burkina Faso , où un douanier et un civil sont tués [ ] , [ ].

Puis le 17 octobre, son groupe mène un assaut qui échoue contre la prison de Koutoukalé, au Niger [ ]. L'État islamique reconnaît officiellement l'allégeance du groupe d'Al-Sahraoui le 30 octobre [ ] , [ ]. Finalement, le 7 mars , Abubakar Shekau prête allégeance à l'EI [ ].

Il tient alors plusieurs villes dans le Nord-Est du Nigeria , principalement dans l' État de Borno , avec des incursions au Cameroun , au Niger et plus rarement au Tchad. Depuis janvier, les djihadistes nigérians font alors face à une offensive des armées nigérianes , tchadiennes , camerounaises et nigériennes [ ] , [ ].

En août , l'État islamique en Afrique de l'Ouest se scinde en deux. Abubakar Shekau , l'ancien chef de Boko Haram , jugé trop extrémiste, est écarté par l'EI [ ] , [ ].

Mais Shekau refuse sa défection. Dans une vidéo rendue public le 7 août, il se présente en tant que chef du Groupe sunnite pour la prédication et le djihad, l'ancien nom officiel de Boko Haram [ ]. La plupart des combattants de l'ex-Boko Haram prennent cependant le parti d'al-Barnaoui [ ]. Le 24 juin , une partie de l' Émirat du Caucase annonce prêter allégeance à l'État islamique.

Abou Mohamed al-Adnani , porte-parole de l'EI, annonce dès le 23 juin que l'allégeance est acceptée [ ] , [ ]. Cependant, cette déclaration fut rejetée par les dirigeants de l'Émirat [ ]. Les 31 juillet et 6 août , le Mouvement islamique d'Ouzbékistan publie deux vidéos dans lesquelles il annonce prêter allégeance à l'État islamique [ ] , [ ]. Ansar Dawlat al-islammiyya, au Yémen , se rallie à l'EI le 3 septembre [ ] , [ 7 ].

Début janvier , l'EI prend le contrôle de la ville de Lawdar, près d'Aden [ ]. L'EI est un mouvement salafiste djihadiste , particulièrement hostile aux chiites. Son objectif est le rétablissement du califat des Abbassides , c'est-à-dire un État musulman s'étendant de l' Afrique du Nord à l' Asie centrale [ ]. Cette idéologie s'inscrit dans une mutation des États arabes, d'un modèle laïque vers des modèles confessionnels et communautaristes: Cette idéologie s'est radicalisée au cours des décisions politiques des gouvernements suivants [ ] , [ ].

Des termes que les membres de l'État islamique rejettent [ ]. Et c'est en appuyant sur ce point que, progressivement, l'EI chercherait à se construire une autorité, et démontrer qu'il fonctionne en , non pas comme un groupe, une jamâ'a , mais bien comme un État [ ] , [ ] , [ ] , [ ].

L'EI suit une stratégie élaborée par des idéologues islamistes depuis le début des années et diffusée sur des sites d'internet. L'auteur détaille la stratégie grâce à laquelle les groupes djihadistes seront selon lui en mesure de s'imposer territorialement face aux régimes arabes et musulmans, d'une part, face aux Américains et aux Occidentaux, d'autre part [ ] , [ ]. Selon Wladimir Glasman [ ] , ancien diplomate et auteur d'études sur les mouvements islamiques:.

Les populations perdront confiance en leurs gouvernants, qui, dépassés, ne sauront répondre à la violence que par une violence supérieure. Les djihadistes devront se saisir de la situation de chaos qu'ils auront provoquée et obtenir le soutien populaire en s'imposant comme la seule alternative. En rétablissant la sécurité, en remettant en route les services sociaux, en distribuant nourriture et médicaments, et en prenant en charge l'administration des territoires, ils géreront ce chaos, conformément à un schéma de construction étatique hobbesien.

Convaincues ou non, les populations accepteront cette gouvernance islamique [ ]. Autrement dit, créer une structure étatique qui aurait pour principale mission de faire appliquer la charia dans tous les domaines. La troisième et la dernière étape est la proclamation du califat [ ]. L'autre axe stratégique, selon Pierre-Jean Luizard, est une internationalisation du conflit.

Pour ne pas se contenter des poches du territoire communautaire et confessionnel arabe sunnite initialement contrôlé en Irak, l'EI choisit d'une part d'occuper les zones frontalières avec la Syrie, l'Arabie Saoudite, et la Jordanie, et d'autre part de provoquer l'Occident à travers la politique du pire et les atteintes aux droits des minorités religieuses, femmes, homosexuels pour l'impliquer dans le conflit.

Ces actes s'accompagnent d' attentats islamistes réalisés dans des pays en paix. Les actes s'accompagnent aussi d'une propagande insistant sur l'histoire coloniale, pour présenter les musulmans comme les éternelles victimes de l'Occident, permettant de dépasser les bases territoriales locales, et de présenter comme un universalisme séduisant l'opposition entre musulmans et mécréants.

Le programme de gouvernance islamique serait axé sur trois points principaux: Aucune place ne devant être laissée à la contestation, le but n'étant pas de gagner la sympathie des masses, mais a minima de neutraliser leur opposition et d'interdire leur rejet, le temps et les circonstances faisant qu'à terme elles n'auront pas d'autre choix que de se rallier à cette administration [ ]. Face aux difficultés d'application sur le terrain, en un complément stratégique a été rédigé, planifiant la reconquête des territoires éventuellement perdus: Ce plan insiste sur: L'objectif est d'organiser et d'administrer ce proto-État qu'est concrètement devenu l'EI en [ ].

Selon l'historien Stéphane Mantoux: L'organisation djihadiste a recours à de petites escouades très autonomes. Les assauts sont généralement menés par des véhicules-suicides blindés — les suicide vehicle-borne improvised explosive device SVBIED — conduits par des kamikazes , suivis par des combattants d'élite, les Inghimasi , équipés d'armes légères et de ceintures explosives qu'ils peuvent actionner en dernier recours.

Ces assauts coûtent cependant de lourdes pertes, d'autant que les djihadistes engagent généralement leurs troupes d'élite en première ligne et n'hésitent pas à attaquer un adversaire largement supérieur en nombre.

Ils sont également vulnérables aux forces aériennes, contre lesquelles ils n'ont pas d'armement efficace. En juillet , Romain Caillet revoit ses estimations à la hausse, il déclare que: Les effectifs diminuent ensuite suite aux défaites des djihadistes. Plusieurs spécialistes jugent cependant qu'il est impossible de connaître les effectifs de l'EI avec précision, d'autant que leurs pertes sont également inconnues [ ].

L'EI compte de nombreux combattants étrangers. Ils sont issus de milieux sociaux variés parmi lesquels on trouve une minorité de diplômés. Ils ne sont généralement pas issus de familles musulmanes pratiquantes, bon nombre sont des nouveaux convertis, ou des personnes qui ne se sont mises à pratiquer leur religion que très récemment [ ]. Ces chiffres incluent cependant également les combattants tués et ceux rentrés dans leurs pays [ ].

Les combattants qui tentent de déserter sont généralement exécutés. Ainsi selon le témoignage d'un activiste syrien rapporté le 19 décembre par le Financial Times , une centaine de djihadistes étrangers ont été exécutés par une police militaire de l'EI, à Raqqa , alors qu'ils tentaient de fuir les combats [ ] , [ ] , [ ]. Ce dossier, fourni par un repenti de l'organisation, contient des noms, prénoms et pays d'origine, et a été appelé le Daechleaks [ ]. Le jour même, l'ancien patron du contre-terrorisme au sein du renseignement extérieur britannique, Richard Barrett, a estimé que ce serait une ressource inestimable [ ].

D'autres analystes ont estimé qu'il s'agissait plutôt d'un montage de divers sources au contenu en grande partie connu par les services occidentaux et dont la valeur a été surestimée pour être chèrement vendu à la chaîne Sky News [ ]. Le 3 août , le New York Times publie une enquête [ ] sur la cellule responsable des opérations extérieures de l'organisation, Emni, créée en dont le rôle initial consistait à synchroniser les forces de police internes et le contre-espionnage.

Cette enquête se fonde sur des éléments provenant de services secrets européens dont les belges, français et allemands, de témoignages d'officiels américains, et d'informations collectées auprès d'un membre de l'organisation, Harry Sarfo, emprisonné à Brême en Allemagne.

Dirigée par Abou Mohammed al-Adnani , porte-parole et responsable de la propagande, Emni comporterait trois zones géographiques d'action: Asie, monde arabe et Europe. Chacune d'elle est attribuée à des lieutenants d'Al-Adnani.

L'un d'eux, Abou Souleymane, serait directement lié aux attaques de Paris du 13 novembre en tant que coordinateur. Le choix des cibles, la sélection des combattants et l'organisation de la logistique. Emni serait à l'origine des attaques perpétrées en Tunisie, à Sousse et au musée du Bardo.

Sarfo, mentionne plus d'une centaine de terroristes renvoyés vers l'Europe avec l'aide d'intermédiaires sans liens apparents et donc décelables avec l'islam radical.

Ces retours sont orientés principalement vers l'Allemagne ou la Grande-Bretagne mais aussi en direction de l'Autriche, de l'Espagne, du Liban, de la Tunisie, du Bangladesh, de l'Indonésie et de la Malaisie. Très peu vers la France. Selon Slate , l'EI forme des enfants d'à peine 6 ans à des fins militaires. L'organisation a mis sur pieds un système qui permet de recruter et d'endoctriner les enfants. Plusieurs vidéos diffusées par l'État islamique montrent l'entraînement militaire d'enfants [ ] , [ ].

Arrivés à l'âge de 15 ans, ils peuvent être envoyés au front [ ] , [ ] , [ ]. Parmi ces derniers figurent notamment des jeunes yézidis convertis de force à l'islam [ ]. L'un d'entre eux apparaît ainsi dans une vidéo de propagande de l'EI, égorgeant un prisonnier accusé par l'organisation d'être un espion du régime syrien [ ].

Les femmes membres de l'État islamique ne sont pas autorisées à prendre part aux combats ou à mener des attentats, malgré la volonté de certaines d'entre elles de participer à ce type d'opérations [ ].

Un bilan probablement très exagéré [ ]. Une partie de l'armement a été récupérée sur les lieux du conflit: Selon une enquête parue en juillet dans le Journal du Dimanche [ ] , en plus de ces armements anciens, les milices de Daesh ont reçu d'importantes cargaisons d'armes récentes, en provenance de Bulgarie ou en Serbie , achetées par l'Arabie Saoudite, et officiellement destinées à équiper les opposants à Bachar el Assad.

Selon des documents de l'État islamique étudiés par Le Monde , l'organisation djihadiste dispose à la fin de l'année de chars T et T , dont ayant été pris à l'armée syrienne et 60 à l'armée irakienne [ ]. En , l'État islamique prend encore au régime plus d'une trentaine de chars lors de l' offensive de Tabqa et la troisième bataille de Palmyre [ ]. Le 17 octobre , l' OSDH affirme que l'État islamique dispose de trois avions de chasse en Syrie pilotés par des transfuges de l' armée irakienne.

Deux de ces appareils ont été capturés lors de la bataille de Tabqa , ils seraient probablement de type MiG ou MiG [ ]. En janvier , l'armée américaine estime que 60 chars et Humvee ont été détruits par les frappes aériennes de la coalition [ 30 ]. La majeure partie de l'arsenal de l'État islamique provient de bases des armées irakiennes et syriennes, pillées par les djihadistes [ ].

Des armes fournies aux rebelles syriens par les États-Unis et l' Arabie saoudite sont également capturées par l'EI [ ] , [ ]. Le 21 août , selon l' OIAC , l'EI aurait utilisé du gaz moutarde , tiré à l'aide de mortiers, pendant ses combats près de Marea , dans le gouvernorat d'Alep , en Syrie. Ce jour là, au cours de la bataille de Marea , des rebelles affrontant les djihadistes furent touchés par le gaz de combat, en outre des médecins de la Syrian American Medical Society SAMS ont identifié l'agent et confirmé l'attaque [ ] , [ ].

Du chlore bertholite aurait aussi pu être utilisé selon l' OSDH [ ]. L' OIAC confirme également le 15 février que du gaz moutarde a également été utilisé en Irak , en août , contre des zones tenues par les peshmergas , près des villes de Gweyr et Makhmour , au sud-ouest d' Erbil , faisant 35 blessés.

Cependant le gaz moutarde n'a pas été utilisé en assez grande quantité pour être mortel. La fabrication semble être artisanale, la CIA estime alors à cette date que l'EI est en mesure de concevoir de la chlorine et du gaz moutarde, mais en petite quantité. Contrairement au sarin , le gaz moutarde est facile à fabriquer [ ]. Abou Bakr al-Baghdadi en , photographié par les Américains lors de sa détention à camp Bucca. Abou Muslim al-Turkmeni , chargé de la gestion des provinces irakiennes.

Tué par l'aviation américaine le 18 août [ ]. Abou Mohannad al-Sweidaoui , commandant militaire de l'EI, tué à la bataille d'al-Anbar en par une frappe de la coalition [ ].

Abou Ahmed al-Alwani , membre du conseil militaire de l'EI. Abou Fatma al-Jaheishi , gouverneur de l'Euphrate central et méridional. Le numéro 2 de l'État islamique serait Abou Ali al-Anbari , aussi appelé Abou Alaa al-Afari, selon le gouvernement irakien [ ] , [ ].

Ce dernier est tué près de Raqqa , le 24 mars , par les forces spéciales américaines [ ] , [ ]. Parmi les autres chefs importants figurent Abou Mohammed al-Adnani , à la fois porte-parole , chef militaire et responsable des opérations terroristes extérieures de l'État islamique [ ].

Il est tué près d' Al-Bab le 30 août , par un bombardement américain [ ]. Abou Wahib , présenté comme le chef de l'État islamique pour la province d'al-Anbar , tué le 6 mai par une frappe aérienne de la coalition [ ]. Les documents analysés par Hisham al-Hashimi ont également permis une meilleure connaissance de l'organisation interne du groupe [ ]. C'est ce qui manque pour qualifier clairement l'État islamique d'État.

L'EI a une administration qui est bien plus développée que beaucoup de pays africains, en dehors des pays arabes. Il a une police, des tribunaux, collecte l'impôt, a un état civil et enregistre les mariages, les divorces, les indemnités d'après-divorce. Les membres de l'EI enregistrent les plaintes. Ils ont fait une vidéo récemment sur le code de la route et la pratique des feux rouges.

Ils ont un diwan de la santé, un diwan de sûreté générale, un diwan du pétrole, un pour l'agriculture et la pêche, un de l'enseignement et ils vont même produire des programmes scolaires et des manuels. Ils ont donc tous les attributs régaliens, sauf celui nécessaire à notre époque contemporaine du droit international et de la reconnaissance par les autres pays.

Ce n'est pas vraiment un État. C'est une série d'agglomérats divers, des tribus, des régions, des chefs de clan qui font allégeance à une structure centrale. Il gère de manière un peu féodale son territoire. Il n'a pas les moyens d'un État moderne. Ces allégeances sont fragiles. Elles peuvent se retourner demain par exemple, si l'armée syrienne occupe une partie du territoire. Il est secondé par deux anciens généraux irakiens: Celle-ci prend le nom de katiba al-Khansa , du nom d'une poétesse du VII e siècle [ ] , [ ].

L'EI instaure également un nouveau système éducatif qui entre en vigueur le 11 novembre Du point de vue de ses structures budgétaires, les ressources de l'organisation étant devenues progressivement indissociables des territoires et des populations qu'elle contrôle, on peut parler de revenus et de trésorerie proto-étatiques.

Les djihadistes de l'État islamique reçoivent un salaire régulier: Des primes sont également versées, notamment pour des mariages ou après des victoires militaires [ ]. L'EI, qui cherche toujours plus à s'affirmer comme un véritable État annonce en novembre vouloir frapper ses propres pièces dans le cadre d'un système monétaire basé sur les systèmes monétaires des califats médiévaux [ ] , et cette rumeur est reprise en avril par un blog [ ] ou sur les médias sociaux, puis l'annonce effective de frappe des premières pièces est réaffirmée par l'EI le 29 août [ ].

Les pièces seraient les suivantes:. Il s'agit d'une monnaie métal: Selon un rapport de Jean-Charles Brisard et Damien Martinez publié par Reuters en novembre , les ressources dans les territoires contrôlés par l'EI lui ont rapporté 2, milliards de dollars: Plusieurs enquêtes et analystes font état en d'une nette baisse des revenus de l'EI, notamment issus du pétrole, conduisant à une baisse de la qualité des services rendus à la population et à la hausse des taxes, impôts, extorsions, rapines et trafics en tout genre.

L'EI contrôle des puits de pétrole, avec du matériel en mauvais état, mais ne peut le raffiner, et vend du pétrole brut pour avoir des rentrées d'argent, et achète de l'essence. L'EI faisait également affaire avec certaines entreprises occidentales, notamment le cimentier français Lafarge qui lui a versé plusieurs centaines de milliers d'euros à partir de juillet [ ]. L'EI contrôle des puits de pétrole en Syrie et organise des trafics d'armes et de carburant. Ses combattants lèvent des impôts dans les zones placées sous leur contrôle et pratiquent occasionnellement vols, kidnappings et extorsions de fonds.

Selon une étude de Iraqoilreport publiée le 9 juillet , l'État islamique gagnerait 1 à 3 millions de dollars par jour rien qu'avec la contrebande de pétrole [ ] , [ ]. Le cabinet américain IHS estime quant à lui que la production de pétrole rapporte à l'EI millions de dollars par an, soit l'équivalent de 2 millions de dollars par jour [ ].

Alors que toutes les autres activités de l'EI sont largement déconcentrées , la production, les livraisons, les ventes sont étroitement contrôlées par l'EI selon plusieurs études [ ].

L'autre partie, vendue bon marché, est rachetée principalement par la Turquie , mais aussi parfois par le régime syrien ou par les Kurdes [ ]. Cette affirmation est contestée bien que le fait que du pétrole de l'EI se retrouve en Europe via des réseaux parallèles turcs ne soit pas impossible [ ].

Car le marché pétrolier, contrairement aux apparences, est contrôlé. Des sociétés de certification contrôlent toutes les cargaisons. Les grands groupes pétroliers risquent des sanctions graves en cas de violation.

Il se serait procuré un rapport budgétaire mensuel de la province de Deir ez-Zor d'après lequel la contrebande de pétrole n'aurait rapporté que 2 millions de dollars en un mois, soit très loin de certaines estimations qui donnaient jusqu'à 3 millions de dollars par jour. Celles-ci sont ensuite davantage prises pour cible, en particulier après les attentats du 13 novembre en France et le rapprochement de la coalition avec la Russie [ ].

Le 16 novembre , la coalition bombarde pour la première fois des camions-citernes qui acheminent le pétrole issu des champs pétroliers contrôlés par l'EI [ ]. Les bombardements des infrastructures pétrolières sous contrôle de l'EI par la coalition affaiblissent peu à peu les revenus que l'EI en tire. Le 10 juin , après la prise de Mossoul , l'EIIL s'empare des réserves d'argent liquide des banques de la ville, soit millions de dollars [ ].

Selon Mathieu Guidère , cet argent représenterait la capacité d'accueil du système bancaire local et non pas la somme saisie par des djihadistes: Pour Pierre-Jean Luizard, il s'agit bien de millions d'euros, sous forme de billets en dollars et en lingots d'or [ ].

Ces sommes s'accompagnent de récupérations de fonds auprès d'alliés et clients du régime. D'autres banques irakiennes sont pillées et, en juin , l'EIIL dispose d'un capital de plus de 2,3 milliards de dollars, ce qui en fait le groupe terroriste le plus riche au monde [ ]. Il dépasse les Talibans afghans millions de dollars , le Hezbollah entre et millions de dollars et les FARC entre 80 et millions de dollars [ ].

À côté de ces réquisitions forcées, l'EI a mis en place en février un système d'imposition. Trois de ces taxes sont la zakât , qui représente l'aumône légale, la jizya , qui est l'impôt payé par les dhimmis non-mulsulmans pour avoir le droit de rester sur place, et la sadaqa , aumône volontaire [ ].

Selon les sources, ces sommes sont considérées comme des taxes islamiques permettant de payer les fonctionnaires et d'organiser des baisses des prix de première nécessité [ ] ou au contraire sont perçues comme une forme de racket qui n'atteint pas ses objectifs et enfonce les populations dans la misère [ ]. Les pillages dans la région d'al-Nabuk lui auraient rapporté à eux seuls l'équivalent de 28 millions d'euros [ ].

Après la perte de la quasi-totalité de son territoire, fin , l'État islamique bénéficie encore de ressources. Le chercheur irakien Hicham Al-Hachémi estime que l'organisation a investi de millions à millions de dollars dans des sociétés irakiennes [ ]. L'État islamique n'est soutenu par aucun État étranger mais le groupe a reçu des aides financières de la part de riches donateurs individuels, pour la plupart originaires des pays du Golfe. L'organisation aurait également mis en place des collectes caritatives dont elle détournerait les fonds [ ].

Pour des raisons stratégiques, le groupe a cependant pu bénéficier d'aides ponctuelles. Ainsi au cours de la guerre d'Irak , la Syrie favorise le passage de combattants étrangers qui franchissent la frontière pour rejoindre Al-Qaïda en Irak , puis l'État islamique d'Irak, alors en lutte avec les Américains [ ]. Jusqu'en , lors de la guerre civile syrienne , l'EI bénéficie de soutiens financiers venus de l' Arabie saoudite.

Ces aides viennent d'acteurs privés, d'associations, de personnalités politiques ou d'hommes d'affaires, parfois liés à la famille royale, qui profitent d'un certain laisser-aller de l'État qui soutient alors l'ensemble de la rébellion syrienne.

L'Arabie saoudite réagit en janvier lorsque l'EIIL entre en guerre contre les autres groupes rebelles syriens du Front islamique , du Front al-Nosra et de l' Armée syrienne libre , qui sont également financés par les pays du Golfe [ ] , [ ] , [ ]. La Turquie est également accusée par certains mouvements politiques et des journalistes de soutenir l'État islamique.

Elle les laissait notamment transiter par son territoire, qui leur sert également de base de repli, et en facilitant le passage d'armes et d'équipements. En Turquie, le Parti républicain du peuple accuse également le gouvernement de soutenir l'EI [ ].

En novembre , la presse israélienne affirme que des combattants du Front al-Nosra et de l'État islamique sont soignés en Israël [ ] , [ ].

Ces informations sont reprises en mars dans le Wall Street Journal et commentées dans la presse internationale [ ] , [ ] , [ ]. Selon un rapport du Centre international d'étude sur la radicalisation ICSR , un centre de recherche du King's College de Londres , publié le 17 février , les ressources de l'EI baissent fortement entre et , en passant de 1,9 milliard de dollars en à millions de dollars en Ces ressources sont de trois ordres: À l'automne , l'État islamique exercerait donc son autorité sur environ 10 millions de personnes, sur des territoires ruraux et urbains à majorité sunnite d'Irak et de Syrie.

La population du gouvernorat de Raqqa — centre de décision du califat autoproclamé, l'un des deux gouvernorats de Syrie presque entièrement contrôlé par l'EI — est, selon les dernières données, l'une des plus pauvres de Syrie.

L'État islamique prétend être un État théocratique prônant un régime basé sur une interprétation rigoureuse de la charia , la loi islamique. Depuis le départ des Américains d' Irak , l'EI considère l' Iran comme son principal ennemi et se montre particulièrement hostile aux chiites [ 46 ]. L' alcool , le tabac et les drogues sont interdits article 8.

Toutes les manifestations publiques, considérées comme contraires à l'islam, sont interdites article L'EIIL promet également la destruction des statues édifiées avant l' avènement de l'islam article Les femmes ne peuvent sortir que vêtues d'un niqab et accompagnées d'un membre de leur famille article 14 [ ].

L'EI entend aussi imposer ses vues en matière d' enseignement. Dans les territoires qu'il contrôle, il a déjà interdit des cours d' histoire , de philosophie et de chimie.

Auprès des populations, l'EI prend le relais des services publics et des États absents ou défaillants, distribue de la nourriture aux habitants, des mesures sont prises pour faire vendre le pain à prix modique et l'eau est fournie gratuitement aux agriculteurs [ ].

En novembre , le groupe annonce qu'il va frapper de la monnaie sous forme de pièces d' or , d' argent et de cuivre [ ]. Le 1 er juin , à Mossoul , l'État islamique impose le port de la barbe [ ]. Dans cette même ville, les femmes ont cependant l'autorisation de conduire une voiture. L'EI établit le statut de dhimmi pour les chrétiens et les juifs. Dans le nord de l'Irak, les chrétiens , les Turkmènes , les Shabaks et les Yézidis sont victimes d'exactions de la part de l'EI.

À Mossoul , environ membres des minorités sont enlevés en juin et en juillet et au moins 11 sont assassinés. Le 18 juillet à Mossoul , l'EI lance un ultimatum aux habitants chrétiens. Les djihadistes s'adressent à ceux qui refusent de se convertir à l'islam ou de payer le djizîa et leurs ordonnent de quitter la ville avant le lendemain, faute de quoi ils seront mis à mort.

Dans un communiqué distribué à Mossoul, l'EI déclare: Cette annonce provoque l'exode de nombreux chrétiens en direction de Dahuk et Erbil , dans le Kurdistan irakien [ ] , [ ]. Selon un rapport de Minority Rights Group International , l'EI encouragerait l' esclavage des non-musulmanes, qu'elles soient enfants ou adultes [ ]. Dès , des restes humains sont retrouvés à Engis , mais ils ne furent pas directement reconnus comme appartenant à un homme fossile.

La conquête romaine intervient en Gaule autour de 57 avant notre ère. Conquise par Jules César sur les Celtes , la province romaine de Gallia belgica réunit les territoires compris entre la Seine et le Rhin. La plus vieille utilisation des termes Belgae et Belgica qui nous est parvenue est dans la Guerre des Gaules de Jules César. Ces derniers sont séparés des Gaulois par la Seine et la Marne.

Cette dernière sera réorganisée sous Domitien qui la divise en trois nouvelles provinces, une Gallia Belgica et deux Germania. La Gallia Belgica sera encore par la suite divisée en deux: La Belgique actuelle est un reste de ces provinces romaines, la majeure partie de son territoire se situe en Germanià Inferior plus tard appelée Germania Secunda et en Belgica Secunda [réf.

Il meurt en Peu à peu, des entités politiques plus ou moins indépendantes se constituent sur le territoire de la future Belgique: En , le futur empereur Charles Quint , descendant des ducs de Bourgogne, nait à Gand. La guerre de Quatre-Vingts Ans , de à , finira par diviser le territoire en deux: À cela se mêlait une guerre de religion entre les catholiques et les protestants. La découverte, à Bruxelles, d'anciennes chartes insuffla une vigueur nouvelle aux revendications, ce qui fit dire à un ministre autrichien: En plus des luttes contre l'autorité des souverains étrangers qui affirmaient, de longue date, avoir des droits sur le pays hérités de l'époque féodale, il fallait compter avec les souverains français, et notamment Louis XIV qui affirmait des prétentions sur la possession des Pays-Bas ancien territoire des Francs Saliens.

Le pays fut donc le théâtre de beaucoup de batailles des guerres franco-espagnoles et franco-autrichiennes auxquelles étaient mêlées les populations comme victimes ou acteurs, de nombreux généraux étant issus de la noblesse locale, tels Bernard de Fontane ou Tilly qui gagna, en Europe centrale, la bataille de la Montagne Blanche.

La Révolution liégeoise débute en en l'absence du prince-évêque, les mouvements révolutionnaires éclatent alors presque simultanément à Paris et à Liège. En éclate à Bruxelles une nouvelle révolution qui couvait depuis , cette fois contre les abus de l'absolutisme autrichien.

C'est la Révolution brabançonne. L'armée autrichienne est battue à Turnhout et les révolutionnaires proclament les États belgiques unis. Les chefs de Bruxelles et de Liège tentent de s'entendre, mais aucune des deux révolutions ne peut se maintenir longtemps du fait des luttes intestines à Bruxelles entre statistes les conservateurs et vonckistes les libéraux et par le retour à Liège du prince-évêque appuyé par la Prusse.

La force armée autrichienne revient alors en force à Liège et à Bruxelles, ainsi que dans les provinces. L'ancien régime se réinstalle, mais pas pour longtemps, car les armées françaises chassent les occupants une fois pour toutes [ 39 ]. En France, l'abolition de la royauté est proclamée en septembre aboutissant à la naissance de la Première République française. Les citoyens de Liège votent alors le rattachement à la République française en dans l'élan de la révolution liégeoise.

Après les campagnes militaires de de la Révolution française , les Pays-Bas autrichiens sont également annexés par la Première République française, mettant fin au long règne des régimes d'abord espagnol, puis autrichien qui avaient dominé pendant plus de deux siècles, sous une forme de protectorat qui avaient laissé subsister les institutions locales, principalement les États-Généraux.

Cette distinction se remarque également dans l'attitude vis-à-vis de la République française. Ainsi, dans le cas de Liège, le rattachement à la France, préparé par les autorités françaises installées sur place, est largement plébiscité par la population.

Par contre, le rattachement des Pays-Bas autrichiens, s'il prive ceux-ci de leurs États-Généraux, est en revanche marqué par une très forte abstention. Et le 7 décembre une manifestation, à Bruxelles pour l'indépendance de la Belgique est impitoyablement réprimée par le général Dumouriez [ 40 ].

Le régime français s'installe pour longtemps, entraînant une conscription militaire de plus en plus lourde. Il en résulte une opposition qui finit par aboutir à une guerre des paysans, surtout dans la partie wallonne et, notamment dans l'Ardenne, contrée forestière accidentée propice à une guérilla dans laquelle s'activent les chefs Magonette et Géna.

En , l'Empire français est vaincu et renversé par la Sixième Coalition , puis en , après le retour éphémère de Napoléon , par la Septième Coalition. Après la chute définitive de Napoléon, les grandes puissances victorieuses, qui décident de démembrer l'empire français, réunifient d'autorité, au Congrès de Vienne , les anciens Pays-Bas de l'époque de Charles Quint dans le but d'en faire un État tampon.

Cette construction politique, le royaume uni des Pays-Bas , ne durera pas et aboutira à la Révolution belge de La Belgique intégrée dans le Premier Empire Français. Le Premier Empire bleu foncé , les États conquis par l'Empire Français bleu clair et les États qui lui sont librement soumis vert. La réunification ne tient pas. L'autorité du régime périclite alors dans le Sud, un climat pré-révolutionnaire règne, le roi ne pouvant se maintenir en Belgique que par l'usage de la force [ 42 ].

À sa création en , la Belgique était peuplée en majorité de néerlandophones mais était dirigée par des francophones, dont de nombreux Flamands: La Cour, la classe politique, la magistrature, les milieux d'affaires s'exprimaient en français. Plus tard, les Flamands ont lutté pour voir reconnaître officiellement leur langue. Cette lutte fut longue: La révolution belge de entraîne la défaite de l'armée hollandaise. Malgré une courte tentative de retour offensif, les Hollandais doivent renoncer à la Belgique avec l'accord des grandes puissances qui veulent éteindre au plus vite un foyer de sédition comme l'était Bruxelles, où grouillaient des réfugiés politiques de toute l'Europe: Les évènements de Bruxelles suscitent les appétits des puissances.

Le ministre français des Affaires Étrangères Talleyrand se propose d'annexer presque toute la Wallonie et Bruxelles, laissant Liège pourtant une ville francophile aux mains de la Prusse , tout en s'attirant la complicité de la Grande-Bretagne en lui abandonnant la Flandre jusqu'à l'Escaut, y compris Anvers.

La réponse belge, exprimée par Alexandre Gendebien , membre influent du gouvernement provisoire de Bruxelles, le 6 janvier , est nette: Dans le climat d'agitation populaire que connaît l'Europe, c'est la perspective de voir les événements belges contaminer d'autres pays, alors que les suites du soulèvement polonais contre les Russes et leurs échos en Allemagne ne sont pas éteints, pas plus que l'agitation ouvrière en France où les révolutionnaires des Journées de juillet supportent mal la récupération du pouvoir par une nouvelle monarchie.

Cette seconde indépendance belge en moins de cinquante ans aboutit à la reconnaissance par les puissances, à la conférence de Londres de janvier , d'un État neutre sous l'autorité d'un gouvernement provisoire et d'un congrès national.

Avec l'installation de Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha comme premier roi des Belges , la Belgique devient une monarchie constitutionnelle et une démocratie parlementaire. L'unionisme entre catholiques et libéraux, scellé en , est consacré par un compromis en Le pays est alors dirigé par une oligarchie élue au suffrage censitaire et capacitaire à représentation majoritaire [ 46 ] , dont la langue est de facto le français [ 47 ]. L'unionisme persistera tant que la peur d'une annexion néerlandaise ou française sera forte.

Les libéraux créent ensuite leur parti et il s'ensuivra une période avec un système bipolaire entre tendances libérales et catholiques. L'apparition d'un parti catholique organisé en voit les conservateurs en s'installer au pouvoir pendant trente ans, et les socialistes créent le parti ouvrier en Le pays connaît le vote plural à représentation proportionnelle le 18 avril et — plus tardivement et par étapes — le suffrage universel ainsi que les premières avancées en matière de droits linguistiques comme la loi Coremans-De Vriendt en Il faut toutefois attendre le 10 avril pour voir une version complète en néerlandais de la Constitution officiellement reconnue [ 48 ] et pour la version en allemand [ 49 ].

Par l'interventionnisme de l'État, le pays se dote rapidement du premier réseau ferroviaire du continent européen, qui restera le plus dense [ 51 ].

Au cours des cinq années suivant la Révolution belge , la Société générale de Belgique investit dans une quarantaine d'entreprises belges, dont quinze aciéries et sept grandes mines de charbon, introduites en Bourse de Bruxelles , qui vit alors l'essor le plus rapide de l' Histoire des bourses de valeurs. La forte croissance économique mondiale des années fait doubler la production de charbon belge.

La Belgique est le berceau d'avancées technologiques dans de nombreux domaines comme la chimie avec la découverte d'un procédé de fabrication industrielle de la soude par Ernest Solvay. Par l'initiative de son deuxième roi, Léopold II , qui a reçu l' État indépendant du Congo à titre privé après la Conférence de Berlin en - afin d'éviter un conflit ouvert entre les grandes puissances, la Belgique devient un empire colonial en après que le roi a légué l'administration de son domaine à l'État belge pour faire face à ses dettes liées à ses nombreuses réalisations en Belgique.

En , le roi Baudouin , au cours d'un voyage au Congo, instruira l'administration locale de ne plus verser aux créanciers de Léopold II les fonds récoltés. Le Congo avait remboursé quatre fois les sommes dues aux puissances occidentales qui avaient parrainé Léopold II dans sa mission d'exploitation des matières premières.

Cinq ans plus tard, le Congo accédera à la souveraineté internationale sous l'instigation, entre autres, des États-Unis d'Amérique. En , la Première Guerre mondiale éclate. L' Empire allemand ignore la neutralité de la Belgique et l'envahit en appliquant le Plan Schlieffen pour prendre à revers les armées françaises.

Après la Bataille de Liège , bataille d'arrêt livrée du 5 au 16 août par l'armée belge appuyée sur les forts de la ceinture fortifiée établie en avant de la ville, c'est la victoire de Haelen contre les Uhlans appuyé par de l'infanterie, puis le siège d'Anvers qui commence le 25 août par des sorties de l'armée de campagne surgissant de la ceinture fortifiée édifiée à plus ou moins vingt kilomètres de la ville.

Repoussés trois fois les Allemands parviennent en vue de la deuxième ceinture de forts le 26 septembre et commencent le siège proprement dit avec leur grosse artillerie. Ainsi, en agissant sur les arrières de l'armée allemande, l'armée belge a contribué à soulager l'armée française attaquée au nord-est de la France.

Les soldats belges sont d'autant plus motivés que l'ennemi se livre à de nombreuses atrocités contre la population en invoquant que des francs-tireurs civils combattent en guérilla [ 53 ]. Aussi, la presse française ne tarit-elle pas d'éloges sur la résistance de la Belgique.

Comme l'écrit L'Écho de Paris: Malgré tout, la Belgique sera finalement presque entièrement occupée. Finalement, pour préserver un dernier morceau de territoire national commence alors, du 20 octobre au 17 novembre, une très dure bataille entre les belgo-franco-anglais retranchés derrière le fleuve Yser et l'armée allemande qui lance des assauts répétés qui lui coûtent beaucoup de pertes. Des inondations de la basse plaine renforcent encore la défense alliée et, finalement, l'empereur d'Allemagne venu assister à ce qu'il croit devoir être un triomphe, doit repartir.

Pour l'Empire allemand, l'espoir est perdu de foncer à travers les plaines maritimes en contournant les alliés, surtout les Français.

Le gouvernement belge, installé à Sainte-Adresse en France, y restera durant toute la guerre, mais le roi Albert I er reste au commandement de l'armée qui combat pendant quatre ans sur les rives de l' Yser défendant le dernier morceau de territoire resté libre [ 55 ]. En Belgique occupée, l'occupant allemand installera, dès , une Flamenpolitik destinée à diviser la Belgique en deux États satellites de l'Allemagne, la Flandre et la Wallonie. En Afrique, l' armée du Congo belge , épaule les forces britanniques et remporte plusieurs victoires contre les forces de l' Afrique orientale allemande , jusqu'à la prise de Tabora le 19 septembre Mais c'est dans le cadre d'une concertation très générale avec les Anglais.

Aussi, faudra-t-il beaucoup d'efforts pour que l'Empire britannique — qui compte s'approprier la totalité de la colonie allemande — concède l'établissement d'une base militaire à Kisumu [ Note 1 ] , [ 56 ] puis à Mwanza afin de permettre l'approvisionnement des troupes via la ligne de chemin de fer reliant ces villes au port de Mombasa.

Le traité donne aussi, à l'est de la Belgique, la circonscription prussienne d' Eupen - Malmedy , rattachement sanctionné par un plébiscite controversé. Historiquement, le territoire d'Eupen avait appartenu jusqu'en au duché du Brabant les Pays d'Outre-Meuse et le duché de Limbourg , Sankt-Vith faisait partie du duché de Luxembourg et Malmedy de la principauté abbatiale indépendante de Stavelot-Malmedy.

Le vote n'est pas à bulletin secret , ce qui fait craindre aux électeurs des représailles: Durant l' entre-deux-guerres , l'histoire de la Belgique est similaire au reste de l'Europe occidentale: Les mouvements wallons et flamands connaissent aussi une radicalisation et un raffermissement après la période de patriotisme belge à la fin de la guerre.

Mais, l'instabilité ministérielle et les divisions nationales s'aggravent, suscitant l'apparition, dans une partie de l'opinion publique, d'un courant de pensée politique autoritaire prônant un ordre fort dont on dit qu'il ne laisse pas le roi indifférent. Malgré ce qui semble avoir été une tentative de putsch menée en amateur par Léon Degrelle , chef du parti REX , partisan de Mussolini et tenté par l'exemple d' Hitler , la démocratie est protégée, le roi ne faisant rien pour favoriser une dérive anti-démocratique.

En , sous son impulsion et avec l'appui du parlement et du gouvernement, la Belgique dénonce l'alliance de avec les Franco-britanniques et se replie dans une stricte neutralité , affirmant refuser toute coopération avec les états-majors alliés, alors même que la menace hitlérienne s'affirme aux frontières.

Il s'agit de ne pas provoquer l'Allemagne, vu l'état d'insuffisance de la défense belge. C'est aussi l'insuffisance des anciens alliés français et anglais, tant sur le plan militaire que politique, qui motive la politique de neutralité accompagnée d'un imposant programme de réarmement.

Le sacrifice de la Tchécoslovaquie abandonnée par les puissances à l'appétit d'Hitler, lors du traité de Munich, donne tout à craindre de futures revendications allemandes sur la Belgique si les puissances européennes abandonnent celle-ci comme elles ont abandonné la Tchécoslovaquie.

Le roi, qui a des contacts dans l'aristocratie anglaise, sait par ceux-ci que le gouvernement anglais a cru pouvoir apaiser les appétits de conquête de Hitler en lui offrant le Congo, quitte à obliger par la force la Belgique à accepter.

Hitler, surtout intéressé par ses visées d'expansion à l'est, ne s'intéresse pas à ce projet, d'autant plus que l'Allemagne n'a pas les moyens militaires d'intervenir en Afrique.

Mais il est clair que la Belgique doit pouvoir se défendre contre les tentatives de l'assujettir dans une combinaison reprenant le marchandage de Munich conclu sur le dos de la Tchécoslovaquie.

Mais l'ennemi reste avant tout l'Allemagne. La Belgique doit pouvoir se défendre seule, dans la crainte que les Anglais, et peut-être même les Français ne garantissent pas de la secourir.

C'est le sens du régime de la neutralité armée voté par le parlement, une solution qui pourrait, espère-t-on, éviter d'être entraîné dans un conflit entre l'Allemagne et les Franco-anglais. Dès , il apparaît clairement que la Belgique et la France sont visées par l'impérialisme allemand. Alors que la Belgique est en plein réarmement sous les apparences de la neutralité, des informations sont communiquées secrètement à la France révélant que les services de renseignement ont acquis la conviction que l'attaque allemande se ferait par le Sud de l'Ardenne belge.

En atteste le général en chef français Maurice Gamelin qui révèle dans son livre de mémoires — Servir — qu'il avait avec le roi des Belges en personne, Léopold III , une communication directe grâce aux attachés militaires [ 60 ]. Mais ce général n'en tire aucun profit pour organiser sa stratégie, préférant s'en remettre à l'avis du maréchal Pétain qui avait déclaré l'Ardenne impraticable pour une armée moderne. Or, c'est bien par là que se manifestera l'offensive principale de la Wehrmacht.

En mai , la Belgique est de nouveau envahie par l'Allemagne. Tandis que l'armée des Pays-Bas reflue précipitamment vers la Zélande devant la Blitzkrieg allemande, l'armée française est percée à Sedan, comme prévu dans les plans allemands dont les Français n'avaient pas voulu tenir compte malgré les renseignements de l'espionnage français et belge et les avertissements du roi Léopold au général en chef français Gamelin qui était en relation directe avec le roi, comme il l'a reconnu dans son livre de mémoires Servir [ 60 ].

L'état-major français avait donc eu le temps de parer cette offensive entre l'entrée de la Wehrmacht en Ardenne, le 10 mai, et son attaque sur les positions françaises. Un délai dû à la résistance des chasseurs ardennais, une troupe d'élite de l'armée belge, qui retardèrent les Allemands pendant deux jours puisque ceux-ci ne commencèrent à franchir la Meuse que le Ce recul français à Sedan, menaçait l'armée belge sur sa droite, alors qu'elle était tournée sur sa gauche à la suite de la défection des Hollandais qui allaient se rendre quatre jours plus tard et qu'elle était elle-même percée en son centre, sur le canal Albert par la prise du fort d'Eben-Emael réduit à l'impuissance au bout de vingt-quatre heures par l'utilisation d'un nouveau type d'explosif allemand.

L'armée ne cessera, dès lors, de devoir reculer en même temps que les Français et les Anglais, sans que ceux-ci et les Belges puissent rétablir un front face aux pointes profondes des attaques allemandes qui menacent sans cesse de réaliser l'encerclement des alliés. C'est d'abord la bataille de la Dendre, puis la bataille de la Lys, seule bataille d'arrêt de toute la campagne, où l'armée belge résiste cinq jours, abandonnée par l'armée anglaise qui se retire à Dunkerque pour y rembarquer sans que rien soit préparé pour évacuer les Belges.

Le roi se résigne, le 28 mai , au terme d'une campagne de dix-huit jours qui laisse l'armée à bout de forces et de munitions, à envisager une reddition. Il est prouvé qu'il avait prévenu le général en chef de l'armée française du Nord, comme en attestaient des captations des communications militaires hertziennes franco-belges. Attestation en est faite par un gaulliste de la première heure, le colonel Rémy [ 61 ].

Le roi prévient aussi l'attaché militaire anglais qui en attestera dans un livre de mémoires [ 62 ]. Aussi, le conflit qui éclate entre le roi et les ministres porte-t-il moins sur la reddition que sur la date de celle-ci et sur la question de savoir si le gouvernement doit s'exiler en emmenant le roi avec lui.

Le roi refuse, estimant que son statut de chef de l'armée lui fait obligation, de par la constitution, de rester avec celle-ci, à faute d'être considéré comme déserteur. Le gouvernement du premier ministre Hubert Pierlot , en exil, se réfugie à Londres après toute une odyssée en France achevée en ce qui concerne Hubert Pierlot et Paul-Henri Spaak , ministre des affaires étrangères, par une traversée clandestine de l'Espagne aux mains d'un gouvernement pro-allemand.

Le gouvernement belge pleinement légal et disposant du Congo va alors mettre les forces de la colonie, ses productions agricoles et minérales — notamment l'uranium — à la disposition des alliés. En même temps, il organise la reconstitution d'une infanterie militaire belge et la participation de trois escadrilles belges dans la Royal Air Force, ainsi que l'effort de la marine marchande au service des alliés et la campagne victorieuse des troupes belges d'Abyssinie qui remportent la victoire de Saïo contre les Italiens.

En Belgique, se développe une résistance armée soutenue par des parachutages d'armes et des émissions de propagande par la radio belge de Londres. Le roi, lui, reste silencieux durant toute l'occupation et ne donne aucun signe apparent d'appui à la résistance, au gouvernement de Londres et à la cause alliée. Des révélations publiées longtemps après la guerre révèlent cependant qu'il a écrit par deux fois à Hitler pour protester contre des déportations, mais sans autre effet que la menace d'être déporté lui-même avec sa famille, ce qui finira d'ailleurs par être exécuté par les nazis.

Il y a aussi eu un échange de communications entre le roi et le gouvernement en exil à Londres, à l'initiative de celui-ci qui tentait un rapprochement dans le but d'apaiser le conflit né en mai Le propre beau-frère du premier ministre Pierlot se dévoua pour quitter l'Angleterre afin de rentrer clandestinement en Belgique pour apporter au roi une communication du gouvernement en exil.

Arrêté par les Allemands alors qu'il tentait de quitter le pays pour porter en Angleterre la réponse du roi, il sera exécuté et l'on ne saura peut-être jamais ce que l'entrevue avait pu donner. Accueillis pour leur grande majorité dans le Midi de la France, ils rentrent pour la plupart en septembre-octobre Les Belges vivent sous l'occupation jusqu'à la Libération par les forces alliées en septembre Le collège des secrétaires généraux de ministères se contente de gérer le pays comme il le peut, confronté aux exigences et aux réquisitions allemandes.

Certains secrétaires généraux seront limogés et remplacés par des collaborateurs des Allemands. Aidé des collaborationnistes , l'occupant traque les résistants qui sont arrêtés par milliers, souvent torturés et déportés en camps de concentration depuis le fort de Breendonk.

À la suite d'attentats de la résistance , près de trois cents otages sont également fusillés en représailles. Livré au pillage, à la faim et au marché noir , le pays voit aussi plusieurs centaines de milliers des siens envoyés travailler de force dans les usines de guerre nazies outre-Rhin.

La collaboration économique a été forte dans l'ensemble du pays. Après la libération de par les Anglais accompagnés des forces belges du général Piron, une dernière offensive allemande oppose la Wehrmacht et des troupes spéciales de SS aux GI américains. C'est la bataille des Ardennes avec son cortège d'atrocités perpétrées par des SS contre la population. Mais, à la fin de décembre , les derniers soldats allemands sont chassés de Belgique.

La Libération est mouvementée. Les mouvements de résistance rechignent à rendre leurs armes et à se dissoudre. Le plan de reconstitution de l'armée prévoit l'engagement de volontaires autour de la brigade Piron qui a collaboré à la libération du territoire et cela servira d'exutoire au mécontentement des milieux résistants.

Mais l'exaltation nationale, qui peut faire penser à celle que l'on avait constatée en , est modérée par les séquelles de l'incivisme et de la collaboration, beaucoup plus qu'après la Première Guerre mondiale. Le contexte est passionné par une opposition entre wallons et flamands, les premiers soulignant la collaboration pro-nazie de cercles flamands héritiers du VNV d'avant-guerre.

Mais les francophones ont eu aussi leurs collaborateurs autour du wallon d'origine française Léon Degrelle. Un certain nombre de personnes sont condamnées judiciairement [ 64 ] tandis que l'épuration civique se fait aussi de manière extra-judiciaire, notamment par des sanctions administratives [ 65 ].

Cette politique de répression donne lieu à des dérapages qui conduisent à la démission de plusieurs ministres de la Justice. Cela, plus une différence de climat sensible en Flandre fait émerger une nouvelle revendication dans le mouvement flamand: En plus de la répression et des demandes d'amnistie, la question royale pèse lourdement sur la vie politique du pays: Pour suppléer à l'absence du roi, le parlement appelle son frère, le prince Charles , à prêter le serment constitutionnel qui fait de lui le prince- régent de Belgique habilité à participer au pouvoir exécutif au même titre que le roi.

La question du retour du roi se cristallise autour d'un clivage politique et communautaire: Cette question royale conduira à l'abdication de Léopold III et à l'intronisation de son fils Baudouin en juillet Les partis politiques s'affrontent également dans une nouvelle guerre scolaire dans les années avec comme épilogue le Pacte scolaire de , avec un rapport de force différent selon la région, présageant la prochaine importance du clivage linguistique et des problèmes communautaires [ 68 ] , [ 69 ].

Les Flamands ont demandé la fin de l'État unitaire. Les deux guerres ont mis le Congo à contribution avec les levées de soldats congolais et les victimes qui en résultèrent. D'abord, de à , lors des deux campagnes qui chassèrent les Allemands de l'Afrique Orientale Allemande. Ensuite, en et , lors des victoires contre les troupes italiennes d'Éthiopie achevées par la victoire d' Asosa. Outre les morts et les blessés, une importante participation civile fut organisée par les Belges, durant les deux guerres, avec l'organisation de colonnes d'approvisionnement, tandis que l'agriculture et les richesses minérales du Congo étaient exploitées pour appuyer l'effort de guerre.

C'est surtout pendant la seconde guerre mondiale que les richesses minières du Congo furent utilisées pour conforter le rôle de la Belgique dans le camp allié, notamment par l'exploitation de l'étain, du cuivre et de l'uranium.

Cet apport du Congo permit à la Belgique de sortir de la guerre sans dette. Au terme de première guerre mondiale, la Société des Nations SDN a confié un mandat à la Belgique sur une partie de l'ancienne colonie allemande d'Afrique orientale. C'était dans des conditions qui voulaient se fonder sur ce qu'une commission de la SDN considérait être les traditions ethniques locales qu'il était impératif, pour les Belges, de respecter.

Il s'agissait de conserver la politique de clivage social des colonisateurs allemands. Longtemps après, lors du génocide rwandais , en , il en résultera d'âpres polémiques, avec la découverte des conséquences de cette politique coloniale belge qui avait continué la politique des anciens colonisateurs allemands de clivage entre les communautés hutu et tutsi à la suite de pressions de la Société des Nations.

Cependant, dans les dernières années de la présence belge, on avait voulu mettre fin aux séquelles de cette situation qui avait imposé la mention de l'ethnie sur les cartes d'identité.

Mais une tradition de près d'un siècle, implantée dans la conscience populaire, ne pouvait s'effacer. Une élite dominante se substitua aux Belges pour renforcer encore une opposition qui finit par dégénérer en un conflit meurtrier.

Soutenus par la politique britannique qui reprenait son idéologie d'expansion dans le bassin du Congo, des immigrés parvinrent à mettre fin à la guerre civile en imposant leur loi et la langue anglaise, au point que le pays, qui faisait partie des états francophones depuis la colonisation belge, demanda et obtint son entrée dans le Commonwealth britannique en En , la Belgique est également secouée par une crise politique.

Pour faire face aux difficultés dues à la fin de la présence belge au Congo et les nouvelles conditions de compétition économique en Europe, la coalition socio-chrétienne et libérale élabore un programme de relance économique et d'austérité — la loi unique — qui entraîne durant l'hiver la plus grande grève générale que la Belgique ait connue. Celle-ci est initiée par la partie wallonne de la FGTB et est bien plus suivie en Wallonie où elle s'accompagne de la menace de scinder le pays de la part des militants wallons [ 70 ].

Ces événements marquent le début de la cristallisation du clivage linguistique qui entraîne de nouvelles législations linguistiques dont la fixation de la frontière linguistique, la scission de l'université de Louvain , et surtout marque la fin de l'État unitaire belge par la création des Communautés en et des Régions en par une suite de révisions de la constitution [ 71 ].

Les années sont marquées par le passage à un État fédéral qui est officiellement reconnu par la constitution de La Belgique connaît à partir des années ses premières vagues importantes d'immigration extra-européenne, venant principalement de la région du Rif marocain pour travailler dans les houillères de Wallonie puis vers la Flandre quand celles-ci cesseront progressivement leur activité [ 72 ].

Les années et ont vu la Flandre devenir la région la plus productive et puis la plus riche du pays, et l'anglais parfois remplacer le français comme première langue étrangère en Flandre.

Le déclin wallon a résulté d'un désinvestissement relatif des grands holdings du secteur privé. Mais dans les années , la réforme du Système de retraite en Belgique a amené les industriels, l'État et les syndicats à rechercher une plus forte croissance économique en remédiant aux problèmes des préretraites et du faible taux d'emploi des seniors en Wallonie. La Belgique a participé à la naissance de l' Union européenne avec la création du Benelux le 5 septembre , la création de la Communauté européenne du charbon et de l'acier le 18 avril et du Traité de Rome le 25 mars Comme membre de l'OTAN, la Belgique a participé à l'effort de défense commun des pays signataires jusqu'à la fin de la guerre froide.

La défense est réduite à un corps d'armée professionnel qui conserve les composantes fondamentales de la force terrestre, navale et aérienne, mais un effort de modernisation des armements est consenti qui n'est contesté par aucun parti. Aussi, des troupes belges terrestres et aériennes ont-elles été envoyées en Afghanistan, après la participation aérienne aux opérations de l'OTAN en Yougoslavie. En , le gouvernement belge en affaires courantes, appuyé par le parlement fédéral, a décidé une participation militaire aux opérations contre la Jamahiriya arabe libyenne.

De concert avec les forces aériennes des États-Unis, de la France et d'autres pays européens, la force aérienne belge a envoyé six chasseurs bombardiers F participer aux opérations d'exclusion aérienne du ciel libyen décidées par le Conseil de Sécurité de l'ONU pour empêcher l'aviation libyenne de bombarder les populations révoltées contre le régime de Kadhafi. Des victimes civiles de cette opération de l'OTAN ont été relevées au sein de ces mêmes populations. La première mention de la Belgica est apparue dans la Guerre des Gaules , relatant la conquête du territoire par Jules César.

Ces termes disparaissent presque totalement après les grandes invasions , en ne subsistant que sous la plume de quelques ecclésiastiques.

Aux yeux des clercs se piquant de purisme antique, le mot Lotharingia n'est qu'un monstrueux barbarisme. Belgica est beaucoup plus noble:


Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.